La supervision

Le principe de la supervision est de s’assurer du bon fonctionnement d’un système. Il peut être appliqué sur plusieurs entités : serveurs, équipements réseaux, firewall, … .

La supervision nous permet de surveiller l’état du matériel. Il existe 3 types de supervision:

  • supervision système (sur 3 types de ressources système [processeur | mémoire | stockage] et deux machines [commutateur/switch | serveur])

  • supervision réseau (surveillance de manière continue de la disponibilité des services en ligne — du fonctionnement, des débits, de la sécurité mais également du contrôle des flux)

  • supervision des applications (connaître la disponibilité des machines en termes de services rendus en testant les applications hébergées par les serveurs.)

 

 

Il existe divers outils de supervision

 

 

 

EXEMPLES:

Nagios logo 1

Nagios est un outil de supervision pour administrer les réseaux et  les systèmes.

Il existe de multiple possibilités avec Nagios:

  • Superviser des services réseaux

  • Superviser les ressources des serveurs (charge du processeur, occupation des disques durs)

  • Supervision à distance avec SSH

  • Utilisation de plugins

  • Définir une hiérarchie dans le réseau pour pouvoir faire la différence entre un serveur en panne et un serveur injoignable.

  • Remonter les alertes grâce aux plugins


Centreon logo rvb 1

CENTREON est un outil de supervision pour administrer les réseaux et  les systèmes.

Il existe de multiple possibilités avec CENTREON:

  • Consultation de la métrologie (évaluer les performances d’une application) et des informations d’état des services/hôtes supervisés

  • Présentation mode “Dashboard” des informations de supervision à l’aide de widgets

Ehostdashboard 1

  • Support du chiffrement des communications avec possibilité d’authentifier les flux par l’utilisation de certificats
  • Configuration en ligne de commande via une API (interface de programmation applicative)

  • Support des architectures distribuées pour les parcs importants

  • Déclenchement d’actions correctrices suivant les changements d’état des services/hôtes

  • Contrôle des droits d’accès utilisateurs via une gestion avancée des contrôles d’accès

  • Gestion avancée des notifications (définition des périodes de surveillance et de remontées d’alertes, escalades, périodes de maintenances, prise en compte des dépendances de services pour limiter le nombre d’alertes)

  • Mécanismes de surveillance de types actifs et passifs grâce au support de nombreux protocoles et agents de supervision.

  • Possibilité de définir la hiérarchie du réseau (relation parent/enfant) pour déterminer les hôtes arrêtés des hôtes non-joignables

  • Gestion avancée des modèles de supervision, héritages multiples

Date de dernière mise à jour : 18/05/2017